Présentation

L'abbé Paul Frochaux

L’abbé Paul Frochaux

 Curriculum Vitae artistique

de l’abbé Paul Frochaux

Depuis sa plus tendre enfance, Paul Frochaux, du Landeron, a aimé peindre et dessiner. Cet intérêt va cependant s’affirmer au contact de son professeur de dessin à l’Ecole secondaire de Neuchâtel, Francis Roulin. L’enthousiasme ne sera plus le même lors de la poursuite de ses études au Gymnase et à l’Université toujours à Neuchâtel. Il peint simplement pour lui et de manière plutôt irrégulière. Il faut dire qu’à ce moment, la musique occupe une grande importance dans sa vie puisqu’il l’étudie au Conservatoire de Neuchâtel et l’enseigne à l’Ecole secondaire.

Changeant de cap, il s’oriente vers le sacerdoce en 1979 et entame de nouvelles études à l’Université de Fribourg. Devenu prêtre en 1985, il s’adonne pleinement à son ministère et délaisse presque complètement la peinture. Il continue un peu son activité de musicien spécialement auprès des séminaristes qu’il rejoint depuis plus de 14 ans un jour par semaine. Pourtant le virus de la peinture n’est pas mort. Il y a quelques années, il se confie à un paroissien féru d’art et collectionneur averti qui l’encourage. Par la suite, un couple ami lui emprunte une de ses toiles pour quelque temps, tant ils sont touchés par celle-ci. Encouragé par ces marques d’intérêt, l’abbé se remet sérieusement à l’ouvrage lorsque ses loisirs le lui permettent. En mai 2008 il se lance avec deux autres personnes dans une exposition non destinée à la vente mais annoncée comme « exposition-témoignage ». Les encouragements continuent aussi, accepte t-il la proposition d’un habitant du Landeron d’exposer dans sa ville d’origine. Ce sera sa première vraie exposition personnelle au printemps 2010 avec plus de 50 œuvres. Une troisième proposition lui parvient à Morges, dans les locaux des Caves de la Ville pour les mois de mai-juin 2011. Morges a été la première paroisse où il a été curé pendant 16 années.  Avec 24 œuvres, c’est une petite exposition. Il expose à ensuite à Blonay (Maison Picson) du 24 novembre au 11 décembre 2011, ce qui lui permet de présenter sa passion dans cette belle région de la Riviera où il a œuvré 11 ans en tant que curé. Devenu curé de la cathédrale de Fribourg, il a eu l’opportunité de présenter une exposition en automne 2014 dans les combles de la cathédrale de Fribourg puis, dans le locaux de la paroisse du Christ-Roi. En même temps une œuvre commune réunissait musique (Valentin Villard) et peinture (Abbé Paul). Il s’agit d’une œuvre spirituelle ayant pour titre « TRIDUUM ».

Pour l’abbé-peintre, la couleur joue un rôle prédominant et la juxtaposition des tons se vit un peu comme la juxtaposition des accords en musique. Il affectionne de nombreux peintres et est particulièrement sensible aux peintres de la première moitié du XXème s. comme Rouault, Dufy, Delaunay, Macke, Marc et en suisse Romande Maurice Barraud, Paul Théophile Robert et tant d’autres.